Page images
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

trouvé, ils le lui refuserent ; c'est en quoi ces Religieux sont ORIGINE dignes de blâme i puifque le P. Dom de Montfaucon habile

NOINES REdans l'antiquité, auroit pu

descouvrir dans cet ancien monu- GULIERS. ment des choses qui auroient fait plaisir aux curieux, & peuteftre auroit-il donné quelque certitude, fi c'estoit le corps

de saint Augustin qui y estoit renfermé; ce qu'il n'auroit pas jugé par le mot d'Agostino, escrit, à ce que l'on pretend, en deux endroits, & qui avoit disparu aussi-toft qu'il avoit vû le jour.

Vores, pour la vie de faint Augustin, le dixiéme Volume de ses ouvrages donnés par les PP. Benedictins, & le treiziéme Volume des Memoines de M. de Tillemont pour l'Hift. Ecclef.

ز

С.

CHAPITRE I I.
De l'origine des Chanoines Reguliers.
E que nous avons dit de l'origine , antiquité & progrés

de l'Etat Monastique dans la Dissertation preliminaire, devroit regarder aussi les Chanoines Reguliers.; puisque plufieurs Auteurs leur ont donné le nom de Moines , qui est un nom generique pour toutes sortes de personnes qui font prosession de la vie Religieuse. Penot Chanoine Regulier de la Penot, Hiß. Congregation de Latran , a pretendu prouver par dix-huit tripare cotemoignages que ce nom leur appartenoit, aussi-bien que ce-ml.i.1.c. lui de Chanoine Regulier. Laurent Landmeter Chanoine Pre- 38. n. 4. montré de l'Abbaïe de Tongerlot en Flandre , n'a pas fait, Laurent difficulté de dire, que les Clercs que S. Augustin fit vivre en de Cler.kite commun, estoient des Chanoines Moines, & le Perele Large nach.vetere Chanoine Regulier de la Congregation de France , a reconnu infotuto que le nom de Moine leur avoit esté donné jusqu'au onziéme fiecle. Mais comme il y en a plusieurs qui ne sont plus de ce sen-Disquis

. timent, nous rapporterons icy l'origine des Chanoines Reguliers en particulier. Ils pretendent avoir eu pour Fondateurs les Apostres mêmes, & appuïent leur sentiment sur l'autorité des Bulles des Papes Eugene IV. Benoist XII. Pie IV. Sixte IV. & Pie V. qui font remonter l'origine de l'Ordre Canonique jusqu'au tems de ces faints Fondateurs de l'Eglise. Mais fi, conformément à ce que disent aussi la plậpart des SS. PP. & des Souverains Pontifes, les Conciles de Thion

part. 3. c. S.

De Canos, nic. Ord.

[ocr errors][merged small][ocr errors]

trouvé, ils le lui refuserent ; c'est en quoi ces Religieux sont ORIGINE dignes de blâme ; puifque le P. Dom de Montfaucon habile NOINES REdans l'antiquité, auroit pu descouvrir dans cet ancien monu- CULIERS. ment des choses qui auroient fait plaisir aux curieux , &

peuteftre auroit-il donné quelque certitude, fi c'estoit le

corps

de saint Augustin qui y estoit renfermé ; ce qu'il n'auroit pas jugé par le mot d'Agoftino, escrit, à ce que l'on pretend, en deux endroits, & qui avoit disparu aussi-toft qu'il avoit vû le jour.

Vożez, pour la vie de faint Augustin, le dixiéme Volume de ses Ouvrages donnés par les PP. Benedictins , & le treiziéme Volume des Memoires de M. de Tillemont pour l'Hift. Ecclef.

[ocr errors]

nonic. Reque ce

gul. l. 1.co

CH A P I TRE I I.
De l'origine des Chanoines Reguliers.
E que nous avons dit de l'origine , antiquité & progrés

de l'Etat Monaftique dans la Dissertation preliminaire, devroit regarder aussi les Chanoines Reguliers ; puisque plusieurs Auteurs leur ont donné le nom de Moines , qui est un nom generique pour toutes sortes de personnes qui font prosession de la vie Religieuse. Penot Chanoine Regulier de la penor, Hiß. Congregation de Latran , a pretendu prouver par dix-huit tripari catemoignages que ce nom leur appartenoit, auffi-bien lui de Chanoine Regulier. Laurent Landmeter Chanoine Pre- 38. n. 4. montré de l'Abbaïe de Tongerlot en Flandre , u'a pas fait, Laurent difficulté de dire, que les Clercs que S. Augustin fit vivre en de Cler.de commun, estoient des Chanoines Moines, & le Perele Large nach.vetere Chanoine Regulier de la Congregation de France , a reconnu inßituto que le nom de Moine leur avoit esté donné jusqu'au on

De Cano ziéme fiecle.

Mais comme il y en a plusieurs qui ne sont plus de ce fen-Disquis. timent, nous rapporterons icy l'origine des Chanoines Reguliers en particulier. Ils pretendent avoir

eu pour Fondateurs les Apostres mêmes, & appuient leur sentiment sur l'autorité des Bulles des Papes Eugene IV. Benoist XII. Pie IV. Sixte IV. & Pie V. qui font remonter l'origine de l'Ordre Canonique jusqu'au tems de ces faints Fondateurs de l'Eglise. Mais si, conformément à ce que disent aussi la plậpart des SS. PP. & des Souverains Pontifes, les Conciles de Thion

part. 3.C.S.

[ocr errors]

nic. ord.

DFS CHA.
NOINES.
REGULIERS.

[ocr errors]

Ferr. in

ferm. de
Dom.

non pas

ORIGINE ville & de Meaux, & un tres-grand nombre d'Escrivains, les

Apostres ont esté les Fondateurs de la vie Monastique : il s'ensuivra

que les Moines sont plus anciens que les Clercs ou Chanoines ; puisque ceux-cy n'ont esté institués que la veille de la Passion du Sauveur du monde, lorsque dans la derniere Cene qu'il fit avec ses Apostres , il les revêtit de la dignité du Sacerdoce, en leur donnant pouvoir de consacrer son Corps & son Sang ; & qu'il y avoit déja du tems que les mesmes A postres professoient la vie Monastique par l'abandon qu'ils

avoient fait de tous leurs biens pour suivre Jesus-Christ. C'est Piet. Cref. ce que dit Crescenze dans son Histoire des Ordres Religieux, dioRomano. qui pour appuier fon sentiment, apporte ce passage de saint S. Vincen. Vincent Ferrier : clericos extitiffe antequàm Monachi essent ,

clerici asserunt : quod non ita eft, nam non fuerunt Clerici usque
in finem Cæne , tamen priùs fuerunt Religiosi Monachi.
Le Cardinal Pierre Damien dit que ce sont des Moines &

des Chanoines , qui ont fondé l'Eglise Universelle qui l'ont gouvernée & purgée de plusieurs erreurs

. Nous nous estonnons dit ce Cardinal, parlant aux Chanoines, de ce que vous vouliez nous feparer de l’union & de la societé de l'Eglise Universelle ; puisqu'il est constant que l'Eglise Universelle a esté fondée, gouvernée & purgée de plusieurs erreurs par les Moines, & non pas par les Chanoines. Les Apoftres,ces Fondateurs & Conducteurs de l'Eglise, vivoient à nostre maniere, & non pas à la vostre , & Philon le plus éloquent d'entre les Juifs dans les livres qu'il a composés en faveur des nostres , appelle les premiers Chrestiens des Moines,& non pas des Cha

noines, & leurs maisons des Monasteres : Multùm, fratres chan opufcml. 18. riffimi, si digni eftis audire , miramur, quomodo, vel ob

quam causam conamini nos à confortio & unitate Universalis Ecclefia Jeparere : cùm constet à Monachis , non à Canonicis Universalem Ecclefiam fundatam , gubernatam, á à diverso errore cribratam. Apoftoli nempe fundatores o rectores Ecclefiarum , noftro , non veftro more vivebant , ut Lucas Evangelista in actibus Apostolorum refert: & Philo disertissimus Judæorum , in libris dem noftrorum confcripfit , primitivos Christianos Monachos non.

Canonicos vocat, habitacula eorum Monasteria nuncupat. Fejudiciis cap.

linus semble estre de mesme sentiment , lorsqu'il dit que la

vie Monastique a esté confirmée avant la canonique, & rapIconacb. c porte plusieurs temoignages pour prouver que les Moines doi

Petrus
Damianus.

quos in lau

Felin. de

caufam. Ver. Utvim

!

« PreviousContinue »